Bugatti Veyron 16.4

Bugatti
Veyron 16.4

Une voiture de
sport de superlatifs

Depuis sa mise sur le marché en 2005, la Veyron Bugatti a la réputation d’une super sportive digne de tous les superlatifs. Pour les développeurs, le cahier des charges était un véritable défi : plus de 1 000 ch, une vitesse maximale de plus de 400 km/h et une accélération de zéro à cent en moins de trois secondes devaient caractériser cette sportive d’exception. Même les spécialistes pensaient qu'il était impossible de mettre de telles performances sur l’asphalte. Mais cela ne suffisait pas.

Bugatti a placé la barre encore plus haut en respectant la formule : construire un bolide au-delà du véhicule confortable conçu pour la route et adapté au quotidien.  Le développement de la Veyron fut un des plus grands défis techniques relevés jusqu’à présent dans l’industrie automobile.

Il existait peu d’éléments, de composants ou de systèmes issus de concepts de voiture existants qui pouvaient être appliqués à la Veyron. Tout a dû être spécialement développé afin d’atteindre les performances et de les transposer au véhicule. Pour ce faire, les expériences d’autres secteurs de l’industrie ont été utilisées, dans lesquels les vitesses extrêmes et des mises à l’épreuve intenses des matériaux et des systèmes sont monnaie courante, par exemple, le domaine aéronautique et spatial.  La Veyron est la première et l’unique super car développée et construite de façon à pouvoir maîtriser chaque situation de conduite, à tout moment, avec l’équipement de série. Même dix ans après sa mise sur le marché, la super sportive sert de référence et suscite l’émotion et l’enthousiasme partout dans le monde.

Toutes les Veyron 16.4 sont vendues.

Bugatti Veyron Front
Bugatti Veyron blue silver
Bugatti Veyron Engine
Bugatti Veyron Model
Bugatti Veyron Race
Bugatti Veyron Street
Bugatti Veyron Desert
Bugatti Veyron Desert Front
Bugatti Veyron Desert Speed
Bugatti Veyron Exterieur Sketchbook

Une élégance à son paroxysme et une technique de pointe

La Veyron 16.4 marie harmonieusement ses performances athlétiques avec une forme élégante. Elle transpose ainsi l’ADN du glorieux passé Bugatti dans le présent.

Son habillage bicolore classique révèle son profil caractéristique avec la ligne typique Bugatti. La ligne centrale et la calandre en forme de fer à cheval font également le lien entre les modèles Bugatti d’antan et la modernité. L’arrière de la Veyron, large, offre son imposant becquet rétractable et des ailes aux lignes proéminentes tandis qu’à l’avant, les phares horizontaux forment un ensemble compact avec le radiateur.

Bugatti Veyron Interieur Sketchbook

Des détails précieuxet une exigence extrême

La sélection des matériaux de l’habitacle satisfait aux exigences les plus élevées, dans le moindre détail et sans compromis. Un alliage d’aluminium développé spécifiquement ainsi que des pièces de cuir immaculées sont les éléments qui dominent le chaleureux design de l’habitacle. Le volant en alliage léger et recouvert de cuir est une véritable œuvre d’art. Façonnée à la main, la console centrale séduit par sa finition en aluminium brossé et reflète l’extérieur avec sa forme en fer à cheval.

Ensemble, les designers et les techniciens ont harmonieusement intégré toutes les fonctionnalités dans le cockpit de la Veyron afin de lui donner son atmosphère unique en répondant aux exigences de qualité Bugatti.

Bugatti Veyron Cockpit
Bugatti Veyron Steringwheel
Bugatti Veyron Seats
Bugatti Veyron Seat Detail
Bugatti Veyron Door Detail
Bugatti Veyron Keys
Bugatti Veyron Start Button
Bugatti Veyron Gearshift
Bugatti Veyron Light Detail
Bugatti Veyron Speedometer
Bugatti Veyron Display
Bugatti Veyron Facts

Principe technique

Avec ses performances, la Veyron a transporté le monde automobile dans une autre dimension. Elle est la première et l'unique super sportive développée et construite de façon à pouvoir maîtriser chaque situation de conduite à tout moment avec l'équipement de série. 

Là où les super ou hyper cars nécessitent une préparation spécifique pour chaque type de situation, la Veyron s’adapte en quelques instants sans intervention du conducteur. En accélération maximum dans les lignes droites, sur les routes de campagne sinueuses ou dans le trafic en ville, à tout moment, la Veyron s’adapte parfaitement et offre par ailleurs un grand confort de conduite.

Fiche technique

Bugatti Veyron Engine Detail

Moteur

Le coeur et l’âme de la Veyron est son moteur W16 de 8 litres, qui, avec ses quatre turbocompresseurs, développe à la base 1 001 chevaux, et sur les modèles ultérieurs la puissance faramineuse de 1 200 chevaux. Long de 710 mm, le moteur 16 cylindres n’est pas plus encombrant qu’un bloc V12 conventionnel, et grâce à sa construction allégée, son poids n’excède pas les 490 kg. Ce moteur se prête sans limites à un usage en pleine charge permanente, ce dont les moteurs de course automobile sont par exemple incapables. Il doit ses dimensions compactes à l’agencement unique en W de ses rangées de cylindres. Deux blocs VR8, dont les rangées de cylindres présentent un angle de 15 degrés, sont montés dans un même carter, et forment le moteur. Ces deux blocs de huit cylindres sont disposés à 90 degrés l’un par rapport à l’autre et sont suralimentés par quatre turbocompresseurs.

Bugatti Veyron Gearbox

Boîte de vitesses

La Veyron a été dotée du module de passage des rapports le plus rapide au monde : la boîte DSG à double embrayage. Bugatti a été le premier constructeur à utiliser une boîte DSG en version sept rapports. Cette boîte de vitesses conçue spécialement pour la nouvelle voiture de sport est chargée d’une tâche à laquelle toute autre boîte de vitesses automobile échouerait : elle assure la transmission d’un couple moteur pouvant atteindre 1 500 Nm.

Au moment de sa réalisation, la boîte DSG à double embrayage de la Veyron alliait avec une perfection jamais atteinte jusqu’alors les avantages dynamiques d’une boîte manuelle et le confort d’une automatique. Aucun constructeur ne disposait à l’époque d’une technologie comparable.

Bugatti Veyron Fuel Injection

Injection de carburant adaptée à la pression de suralimentation

Sur une machine à haute performance comme la Veyron, il est indispensable que le moteur dispose en permanence d’une pression de carburant constante. Il a fallu, là aussi, recourir à une innovation : Bugatti a inventé des pompes d’injection à courant alternatif, qui sont en mesure, contrairement aux pompes classiques à pôles positif et négatif, d’alimenter le moteur avec les débits de carburant nécessaires, et ce, avec une pression constante et ininterrompue.

Le réservoir a dû, lui aussi, être conçu à neuf. Là encore, Bugatti s’est inspiré du sport automobile mais a été obligé d’adapter le réservoir à carburant habituel des voitures de course, qui n’est pas autorisé pour les véhicules sur route, afin qu’il puisse être homologué.

L’équipe de développement a consulté des ingénieurs de l’aérospatiale et a conçu un réservoir doté d’un revêtement extérieur en téflon qui permettait d’assurer une alimentation constante des pompes à carburant, quelle que soit la situation de conduite.

Bugatti Veyron Cooling

Refroidissement

Le refroidissement est extrêmement important sur la Veyron. Les concepteurs ont élaboré à cet effet des circuits d’air capables d’acheminer suffisamment d’air frais vers les radiateurs du véhicule et d’évacuer l’air chaud, sans pour autant porter préjudice au design de la voiture, ce qui était une contrainte essentielle.

Pour une puissance motrice de 1 200 ch, la combustion dégage environ 2 400 ch d’énergie calorifique supplémentaire, pour des raisons inhérentes au système. Pour cela, le moteur Bugatti possède deux circuits de refroidissement. Le plus grand, d’une capacité de 40 litres de liquide de refroidissement, dispose au total de trois radiateurs montés à l’avant de la carrosserie pour maintenir le moteur à sa température de fonctionnement. 

Le second circuit, dit « basse température », doté d’une pompe à eau distincte, contient 20 litres de liquide de refroidissement. Ce système refroidit l’air de suralimentation et contribue par exemple à ce que le moteur ne chauffe pas trop dans les embouteillages – un problème fréquemment rencontré sur les voitures de sport hautes performances.

Bugatti Veyron Tyres

Pneus

Pour la Veyron, Bugatti a développé conjointement avec Michelin le premier pneumatique de série au monde capable de supporter des vitesses de l’ordre de 400 km/h. Cela signifie qu’il n’est pas nécessaire de changer les pneus de la Veyron pour rouler à la vitesse maximale. Les pneus de série couvrent l’ensemble de la plage de vitesse. Il était important que les développeurs respectent ce critère afin d’obtenir un véhicule apte à une utilisation quotidienne.

Un détail intéressant du développement de ces pneumatiques réside dans le capteur de pression de gonflage, qu’il a fallu développer spécialement pour la Veyron.  En effet, à plus de 400 km/h, les forces centrifuges peuvent atteindre 130 kg. Il a donc fallu réaliser de nombreux tests sur un banc d’essai destiné aux turbines à gaz aéronautiques, afin de pouvoir simuler les régimes élevés des roues de la Veyron.  De telles installations n’existaient pas à l’époque dans l’industrie automobile.

Bugatti Veyron Brakes

Freins

Pour contrôler efficacement les forces titanesques à l'œuvre, et être en mesure d’immobiliser le véhicule rapidement et en toute sécurité, Bugatti a développé un système de freinage hautes performances dont les nombreux composants étaient uniques à l’échelle mondiale.  Certaines pièces ont été mises au point en coopération avec des partenaires de l’industrie aéronautique ou aérospatiale.

Un freinage réalisé par ce système est une expérience aussi intense qu’une accélération de la Bugatti. En effet, en cas d’intervention parallèle de l’aérofrein, une fonction de freinage aérodynamique de l’aileron arrière, le véhicule atteint des valeurs de décélération à couper le souffle.

Bugatti a réalisé une première en sélectionnant le carbone-céramique comme matériau de prédilection pour ses disques de frein, afin d’obtenir une puissance de décélération maximale et de supporter en toute sécurité des températures pouvant atteindre 1 000 degrés à la surface du disque. Par ailleurs, la cuvette de disque de frein est en titane, et non, comme il est usuel, en acier inoxydable.  Résultat : à l’époque, la Veyron disposait avec ce frein de la puissance de freinage la plus élevée de l’industrie automobile et du sport automobile.

Bugatti Veyron Aerodynamics

Aérodynamique variable

L’une des grandes particularités de la Veyron est son design, qui distingue nettement cette super voiture de sport des autres véhicules à haute puissance de l’industrie automobile.      Les formes et le style de la Veyron s’inspirent fortement de l’ADN historique du design de la marque. L’impératif de ne pas remettre en question le design n’a pas toujours simplifié la tâche des développeurs. Cette contrainte s’est exprimée très nettement quand il s’est agi de l’aérodynamique, critère essentiel pour une super sportive.

L’élément technique majeur sur la Veyron est l’aileron arrière. Au-delà de 200 km/h, il assure une optimisation supplémentaire de la puissance de freinage. En moins de 0,4 seconde, l’aileron pivote de 55 degrés. Et cela a des conséquences. Premièrement : la portance négative de l’essieu arrière est accrue, et la répartition de la puissance de freinage entre l’essieu avant et l’essieu arrière est ainsi améliorée. Deuxièmement : la résistance aérodynamique augmente, comme sur un avion à l’atterrissage. À des vitesses élevées, l’aérofrein assure à lui seul une décélération maximale de 0,6 g. Les freins de roue eux-mêmes assurent, avec les pneus de série, sur des chaussées de qualité appropriée, des valeurs de décélération d’environ 1,4 g.