Mythes Anecdotes Bugatti

Contes
Bugatti

Le mythe Bugatti

En dehors du domaine du développement automobile

Bugatti Mythes Anecdotes

Mythes & Anecdotes

Dans l’univers automobile, outre la marque Ettore Bugatti, aucun autre nom n’est si intimement lié à son fondateur et constructeur. Mais le mythe Bugatti ne se réduit pas seulement à un design automobile remarquable et à de glorieuses victoires. Bugatti est indissociable de l’art, de la culture et d’un certain mode de vie. Aucune autre marque que Bugatti ne donne matière à autant d’anecdotes en dehors du domaine du développement automobile...

Bébé Bugatti mythe

Une bébé Bugatti pour Roland Bugatti

Pour le cinquième anniversaire de son fils Roland, Ettore conçut une version miniature de la Bugatti Grand Prix qu’il équipa d’un moteur électrique. Ce modèle appelé « Bébé » fut ensuite un succès commercial. Bugatti fit construire 450 exemplaires pour les enfants de ses clients.

Train Bugatti mythe

Le premier train Bugatti à Molsheim

Le premier train d’Ettore fit le trajet de l’usine de Molsheim jusqu’à la gare sans raccordement à une voie de chemin de fer mais avec des rails posés par l’équipe Bugatti. Ils étaient posés devant le train et dès que celui-ci les avait franchis, ils étaient de nouveau placés devant le train. Sans ce génial projet d’autorail, Bugatti n’aurait pas surmonté les difficultés des années 30.

Bugatti élevage fox-terriers

L’élevage de fox-terriers d’Ettore

Bugatti, l’ami des animaux ne possédait pas seulement un zoo privé ; pour tout, il cherchait toujours le meilleur. Il fut apaisé, seulement après avoir créé son propre élevage de fox-terriers à Molsheim.

Bugatti Molsheim Paris record

De Molsheim à Paris en un temps record

Jean Bugatti, le fils du fondateur de la société fit le trajet de Molsheim à Paris en seulement 3h55 dans une Type 43 avec le lieutenant Loiseau, qui plus tard traversa le Sahara au volant d’une Type 40. Ce chronomètre serait difficile à réitérer même aujourd’hui malgré la bonne infrastructure routière.

Bugatti service de table

Le service de table d’Ettore Bugatti

Ettore Bugatti créa de son vivant une disposition personnalisée du service de table. De surcroît, il fit fabriquer ses propres couverts marqués de ses initiales EB.

Bugatti poulailler mythe

Le poulailler d’Ettore Bugatti

Bugatti était irrité en raison de la nouvelle augmentation du prix des œufs, il décida donc d’avoir son propre élevage de poules. Et comme il ne voulait pas s’en tenir là, il conçut même un poulailler sur roues pour la volaille. Inutile de préciser que les œufs de sa production étaient évidemment devenus nettement plus chers.

Bugatti l’âne Totosche

L’âne Totosche

Ettore reçut l’âne en cadeau du Comte Florio à l’occasion de sa victoire à la Targa Florio. L’animal vivait en liberté sur le site de la société, il est visible sur de nombreuses photos de presse officielles. L’âne Totosche faisait également partie du zoo privé d’Ettore.

Bugatti manières Royauté

Bugatti et les manières de la Royauté

Ettore ne vendit aucune de ses voitures à un roi en raison de ses mauvaises manières à table.

Bugatti freins mythe

Les mauvais freins

Un client se plaignit auprès d’Ettore Bugatti à propos des mauvais freins de sa voiture de course. Ce dernier lui répondit dans une lettre au ton ironique que ses véhicules étaient destinés à rouler et non à freiner. Car il n’y avait effectivement rien à reprocher aux freins des véhicules de l’époque.

Bugatti garage chauffé

La Bugatti ne démarre pas

Un client se plaignit du démarrage poussif de sa voiture en hiver. Bugatti lui répondit que s’il pouvait s’acheter une Bugatti, il pouvait sûrement aussi se payer un garage chauffé.

Bugatti taxi mythe

Taxi

Emil Bremme, un bon client Bugatti, racontait l’anecdote suivante qu’il avait lui-même vécue. Il se trouvait devant le portail d’entrée de l’usine avec Ettore Bugatti. Un taxi s’arrêta juste devant eux, il arrivait apparemment de la gare de Molsheim. Un client potentiel en descendit et se présenta. Il expliqua qu’il souhaitait acheter un véhicule. Bugatti le congédia immédiatement car la marque du taxi ne lui plaisait pas.

Bugatti instruments chirurgicaux

Instruments chirurgicaux

Pour un bon ami, professeur à l’hôpital de Strasbourg, Ettore Bugatti développa des instruments chirurgicaux encore utilisés et commercialisés aujourd’hui.

Bugatti machine à pâtes

Machine à pâtes équipée du volant d’une Type 46

Le cuisinier italien d’Ettore se plaignit car la machine à spaghetti ne fonctionnait plus. En Alsace, il était difficile d’en retrouver une rapidement. Ainsi, Ettore commença aussitôt à concevoir une nouvelle machine qu’il fit fabriquer en peu de temps à l’usine. Sa particularité : à la place de la manivelle habituelle, Ettore utilisa le volant d’une Type 46.