1909 – 1939

Jean Bugatti

Gianoberto Carlo Rembrandt Ettore Bugatti que tous appellent « Jean » est né à Cologne le 15 janvier 1909, aîné et troisième des quatre enfants d’Ettore et de Barbara Bugatti. Après les déménagements de la famille à Milan, Paris et Molsheim, il passe sa jeunesse dans les usines Bugatti et connaît les premiers succès sur circuit des voitures de son père Ettore. 

 

A la fin des années 1920, Jean Bugatti commence à concevoir des voitures de tourisme et de sport. Un premier modèle phare est la légendaire carrosserie 2 places du roadster Royale pour le compte de l’industriel du textile Armand Esders. Plus tard, les modèles Type 50, 55 et 57 porteront également l’empreinte inimitable de Jean Bugatti. Grâce à son extraordinaire sens de la modernité, il complète à merveille les excellentes aptitudes techniques de son père. Pourtant Jean ne se limite pas seulement au design, il fabrique d’extraordinaires moteurs et châssis. A l’occasion, il effectue des tests sur circuits, même si son père lui interdit formellement de participer à des courses. 

 

A partir de 1931, Jean Bugatti assume toujours plus de responsabilités pour Bugatti jusqu’en 1936 où il se voit confier la direction complète de la production automobile après une grève. Il prendra en charge la direction de l’équipe de course de la société alors menée par Meo Costantini. 

 

Le 11 août 1939, à seulement 30 ans, Jean Bugatti, meurt dans un accident lors d’un essai au volant d’une 57 C Tank qui avait gagné les 24 Heures du Mans peu de temps auparavant. Lancé à plus de 200 km/h il tente d’éviter un cycliste qui surgit brusquement d’un champ, il finit sa course contre un arbre.