[Translate to Français:] Bugatti Centodieci

Célébration d’une icône

Avec la Centodieci, Bugatti rend hommage à un modèle extraordinaire de sa longue et riche histoire : l’EB110. Inspirée par les légendaires hypersportives des années 90, Bugatti repousse une fois de plus les limites du design, de la technologie et de la performance avec cette série limitée de modèles exclusifs absolument magnifiques. 
Limitée à 10 exemplaires, la Centodieci ne se contente pas d’être un hommage et une réinterprétation moderne de l’EB110. Elle constitue également un fascinant manifeste promouvant les valeurs d’excellence, de courage et de passion de la marque.

[Translate to Français:] Bugatti Centodieci

Étoile filante

En 1991, après une parenthèse de plus de trois décennies, l’EB110 a une fois de plus catapulté Bugatti au sommet de l’univers automobile. Durant cette période, Bugatti avait continué à occuper une place de choix dans les cœurs et les souvenirs de nombreux passionnés, collectionneurs et connaisseurs. Romano Artioli était l’un d’entre eux. En 1987, cet entrepreneur italien collectionneur de Bugatti est devenu propriétaire des marques Bugatti avec un objectif clair : construire la meilleure voiture et l’hypersportive la plus rapide du monde tout en redonnant à Bugatti la place qu’elle mérite et qu’elle occupe encore aujourd’hui.

[Translate to Français:] Bugatti Centodieci

Échos du futur

L’un des défis majeurs rencontrés par l’équipe de Bugatti chargée de la conception résidait dans la prise de distance avec le design de ce véhicule historique afin d’éviter de travailler uniquement rétrospectivement et d’être en mesure de créer une interprétation moderne des formes et de la technologie de l’époque. Le résultat est tout simplement stupéfiant : encore plus sportive et extrême que la Chiron et la Divo, et tout aussi élégante et intemporelle que la Voiture Noire, la Centodieci est incontestablement une voiture Bugatti unique en son genre qui fera le bonheur des connaisseurs.

[Translate to Français:] Bugatti Centodieci

Corps et âme

Les concepteurs et les ingénieurs de Bugatti ont dû affronter plusieurs défis techniques lors de la conception de la Centodieci. Transporter l’esthétique classique d’une voiture hypersportive de la fin des années 1980 dans le nouveau millénaire et respecter son esprit sans se limiter à le copier s’est avéré techniquement complexe. De plus, l’esthétique totalement différente se devait de respecter la parfaite harmonie entre l’aérodynamisme et les contraintes thermiques de cette voiture 16 cylindres, dorénavant dotée d’une puissance impressionnante de 1 600 chevaux.