中文
Français
English
Deutsch
TraditionExpérienceVeyronGrand SportSuper SportVitesseles légendesBugatti Certified
TechniqueDesignL'historique du développementFinitionEditions spéciales
Evolution du designEvolution technique

Le défi de l’évolution

Les exigences techniques qui s’imposaient aux créateurs de la Veyron 16.4*) n’auraient pas pu être plus complexes.
Il leur fallait créer une automobile qui n’avait jamais existé. L’objectif avoué était la mise au point d’une voiture de série, en mesure, sur les circuits, de se mesurer aux formules 1 mais qui soit également adaptée à une utilisation au quotidien.

La Veyron remplit cette mission. Avec ses 736 KW (1001 CV) disponibles à chaque instant avec un simple coup de pédale et avec son concept de sécurité issu de la formule 1, elle peut atteindre les 400 kilomètres/heure en moins d’une minute. Cette puissance sans précédent a nécessité une série d’innovations technologiques qui n’avaient jusqu’à aujourd’hui, jamais été rassemblées dans un véhicule de série. De nombreuses pièces n’étaient jusqu’alors pas disponibles auprès des fournisseurs du monde entier. Les pompes à essences disponibles ne permettaient, par exemple, de livrer au moteur de la Veyron qu’une puissance maximale de 650 CV. La seule boîte DSG 7 vitesses disponible dans le monde n’existait, avant la Veyron que sur le papier. De même, la centrale de commandes hydrauliques constitue une véritable innovation: elle assiste l’automobile lors du freinage et du braquage, commande l’aileron arrière, les clapets de diffuseur et règle l’assiette de la Veyron, avec une hauteur de châssis qui varie entre 65 et 125 mm selon la vitesse. Pour toutes ces nouveautés, un critère prévalait: ils doivent fonctionner parfaitement ensemble. Et en ce qui concerne la perfection, Bugatti dispose de sa propre définition; une définition qui ne tolère aucun compromis.

Les vitesses maximales de la Veyron sont, à tout moment, disponibles à volonté. Un des facteurs clés réside dans l’aérodynamique qui pour chaque vitesse, sélectionne le parfait équilibre entre résistance à l’air, portance aérodynamique et appuis. Les constructeurs ont continuellement modifié de nombreux détails de la/ carrosserie, notamment au niveau des becquets avant et arrière, de sorte qu’arriva le moment où plus aucune soufflerie au monde ne fut plus en mesure de simuler les vitesses nécessaires. Le bolide sportif dût alors, pour chaque modification, systématiquement retourner sur circuits pour une série de tests.

Essais en soufflerie

Essais en soufflerie
La première voiture du stade de construction 3 dans la soufflerie de l’écurie Sauber. Peu de temps après, cette voiture a franchi pour la première fois le mur des 400 km/h sur le circuit d’essais à grande vitesse d’Ehra.

Mise à l’épreuve des pneumatiques
 
 

*) Boîte de vitesses: DSG à 7 vitesses, consommation de carburant en ville: 41,9l/100km, consommation de carburant en liaisons interurbaines: 15,6l/100km, consommation de carburant combinée: 24,9l/100km, rejets de CO2 combinée: 596g/km, Etiquette énergie : G
Impôts annuels pour ce véhicule : 1132 euros
Coûts par source d'énergie pour 20 000 km :
coûts de carburant (super plus) à un prix de 1,624 euro/unité de facturation : 8 087,52 euros
Etabli le : 30.11.2011
Les valeurs indiquées ont été calculées à partir des procédés de mesures prescrits (§ 2 Nrn. [Loi allemande relative à l'assurance obligatoire de détenteurs de véhicules] 5, 6, 6 a Pkw-EnVKV [Ordonnance allemande relative à la caractérisation de la consommation énergétique des véhicules particuliers] dans leurs versions en vigueur). Les émissions de CO2 survenant lors de la production et de la mise à disposition du carburant et/ou d'autres sources d'énergie ne sont pas prises en compte dans le calcul des émissions de CO2, conformément à la Directive 1999/94/CE. Les indications ne se réfèrent pas à un véhicule particulier et ne font pas partie intégrante de l'offre. Elles sont communiquées dans le seul but de permettre des comparaisons entre différents types de véhicules. La consommation de carburant et les émissions de CO2 d'un véhicule ne dépendent pas seulement d'une utilisation efficace du carburant par le véhicule. Elles sont également influencées par le comportement sur route ainsi que par d'autres facteurs qui ne relèvent pas du domaine technique. Le CO2 est le gaz à effet de serre principalement responsable du réchauffement planétaire. Indication conformément à la Directive 1999/94/CE dans sa version actuellement en vigueur : de plus amples informations concernant la consommation officielle de carburant et les émissions de CO2 spécifiques officielles des nouveaux véhicules pour particuliers sont disponibles dans le « guide de la consommation de carburant, des émissions de CO2 et du courant pour tous les modèles de voitures particulières neuves » disponible gratuitement à tous les points de vente et auprès de DAT Deutsche Automobil Treuhand GmbH, Hellmuth-Hirth-Straße 1, D-73760 Ostfildern ou sur www.dat.de. Les étiquettes énergie évaluent les véhicules sur la base des émissions de CO2 en tenant compte du poids à vide du véhicule. Les véhicules qui correspondent à la moyenne obtiennent l'étiquette D. Les véhicules qui ont de meilleurs résultats que la moyenne actuelle reçoivent un A+, A, B ou C. Un E, F ou G est attribué aux véhicules dont les valeurs sont inférieures à la moyenne.