中文
Français
English
Deutsch
TraditionExpérienceVeyronGrand SportSuper SportVitesseles légendesBugatti Certified
HistoireLes modèles BugattiLa marque Bugatti100 ans de Bugatti
Les histoires de BugattiLa famille BugattiMolsheimBugatti aujourd'hui

Raymond Mays

Le jeune anglais avait appris des résultats légendaires obtenus par les voitures de course Bugatti, à l’occasion du Grand-Prix de Brescia en 1921.
Mays était fasciné par les voitures de course Bugatti, mais son père ne lui autorisa seulement une Hillman. Le fils rusa et avec la complicité d’un importateur Bugatti, il Connût ses premiers succès. Il reçût alors une lettre d’Ettore Bugatti.

Le jeune homme était invité à se présenter à Molsheim, avec sa voiture. Raymond Mays prît quelques jours de congés, mais il avait besoin de la Vauxhall d’un ami pour se rendre d’Angleterre en France. Ettore Bugatti accueillit chaleureusement les jeunes hommes. Après quelques verres, il souhaite voir si la Bugatti de Raymond Mays est en bon état. Ce dernier bafouille et doit avouer qu’il n’a malheureusement pu venir qu’avec la voiture d’un ami et que la Bugatti est restée en Angleterre. Ettore lui répond sans hésitation : „Allez immédiatement la chercher". Ce n’était pas possible, même avec la meilleure des volontés et la douce folie du patron encouragea le jeune homme et lui permis de convaincre Ettore Bugatti de sa passion pour la course automobile. Finalement, en soirée, Mays réussit à gagner le soutien du chef pour la prochaine saison et un nouveau modèle Bugatti en prime.

Il reste toutefois à découvrir pourquoi Raymond Mays, lors d’une course de côtes, perdît une roue arrière complète, avec le tambour de frein. Le jeune talent avait, en fait, adapté le moteur Bugatti aux exigences de cette course de côtes anglaise. Il a flirté avec un régime, (6 000 tr/min), dont même Ettore Bugatti ne pouvait que rêver. Malheureusement, les demi arbres de la voiture de Mays étaient d’un type ancien. Mays s’en tira uniquement avec une bonne peur: sa voiture s’est arrêtée tout près d’un ravin.

Raymond Mays

Cette photo connue de tous les „bugattistes“ montre Raymond Mays lors de la „Course de côte Shelsley-Walsh“ 1924 au Pays Galles.