中文
Français
English
Deutsch
TraditionExpérienceVeyronGrand SportSuper SportVitesseles légendesBugatti Certified
HistoireLes modèles BugattiLa marque Bugatti100 ans de Bugatti
Les histoires de BugattiLa famille BugattiMolsheimBugatti aujourd'hui

La mort de la danseuse

Parmi les légendes qui ont construit le mythe Bugatti, figure également la mort d’une des plus célèbres danseuses de tous les temps, Isadora Duncan.

Cette américaine, originaire des USA, est considérée comme précurseur de la danse moderne et en ce début du 20° siècle, elle fait avant tout carrière en Europe. Elle bouscule les usages et danse pieds nus sur des grandes oeuvres classiques et choque, par là même, le public qui proteste avec véhémence. Cette femme non conventionnelle s’oppose au conservatisme de la bourgeoisie et s’engage pour la défense du féminisme.

Sa mort n’est pas un sujet très prisé dans l’histoire Bugatti. Certains Bugattistes vont même jusqu’à mettre en doute la parole de la société: Ce fût peut-être une Amilcar et non une Bugatti. Mais les probabilités sont fortes pour que ce soit faux, puisque pour eux seul compte le mythe „Bugatti".

Apparemment, elle souhaite en acquérir une, bien que ses moyens financiers ne le lui permettent pas. A cette époque, ce sont de riches bénéficiaires qui règle ses factures, comme par exemple, Paris Singer, son ex compagnon et héritier du fabricant de machines à coudre. La danseuse fait connaissance d’un jeune mécanicien qui vend des Bugatti. Elle souhaite essayer le modèle Type 35 ou 37. Des doutes subsistent quant à ses véritables intentions ; peut-être ne recherchait-elle qu’une simple aventure amoureuse. Et ce, même si elle est alors âgée de 50 ans et que la différence d’âge avec le mécanicien est alors considérable. Ses derniers mots sont, d’après ce qui est rapporté: „Profitez de la vie mes amis, je vais à l’encontre de la célébrité.“ Elle s’enroule alors une longue écharpe autour du cou, écharpe qui se prendra dans les rayons de la voiture en marche. La soie lourde rompt instantanément le cou de la danseuse. Cette tragédie succède le 14 septembre 1927 à Nice. La vie de cette danseuse légendaire sera adaptée sur les écrans avec le film „Isadora“ qui paraîtra en 1968. C’est Vanessa Redgrave qui occupe le rôle principal. Elle s’entraînera pendant 6 mois pour ce rôle et sera récompensée à Cannes en 1969 avec la palme de la meilleure actrice.

Isadora Duncan (1878–1927)

Isadora Duncan (1878–1927)