中文
Français
English
Deutsch
TraditionExpérienceVeyronGrand SportSuper SportVitesseles légendesBugatti Certified
HistoireLes modèles BugattiLa marque Bugatti100 ans de Bugatti
Les histoires de BugattiLa famille BugattiMolsheimBugatti aujourd'hui

Elisabeth Junek

Cet espèce d’érotisme qui se dégage tout naturellement des voitures de course Bugatti a permis à Ettore de rassembler une clientèle extraordinaire.

A coté de l’écurie d’usine, de nombreux coureurs privés ont contribué à la réputation et à la célébrité de la marque et de consolider son statut culte.

Cenek Junek, banquier à Prague, est l’archétype même du coureur privé. Il avait pratiquement tous les atouts: argent, style de vie, enthousiasme, talent sur les circuits et sa femme, Elisabeth qui sur les circuits, lui était même quelque peu supérieure: „On avait encore jamais vu ça ; une première mondiale", écrit dans ses mémoires Alfred Neubauer, directeur des courses Mercedes, lorsqu’il évoque „cette frêle et courageuse femme" à l’occasion de la Targa Florio en 1928. Elle a dépassé tous les hommes: Alberto Divo, Giuseppe Campari, Tazio Nuvolari et plusieurs autres pilotes renommés.

Le miracle ne pût toutefois pas être complet: Elisabeth Junek, en tête de la course, fût dépassée par Divo à la suite de problèmes liés à un freinage défectueux. Gênée par le nuage de poussière provoqué par le dépassement, elle casse une roue sur une pierre.

A la fin, ce ne sera que la cinquième place, mais la légende était née: Elisabeth Junek fut fêtée dans toute l’Europe avec exubérance et son retour à Prague fut une journée de liesse pour la fière Tchécoslovaquie indépendante.

Elisabeth Junek restera toutefois „amateur" et fidèle compagne de son époux. La mort accidentelle de Cenek Junek lors d’une course sur le Nürburgring, marquera la fin de sa carrière.

Une femme dans une voiture de course. Une sensation il y a 80 ans, alors qu’aucune femme ne possédait de permis de conduire!

Une femme dans une voiture de course. Une sensation il y a 80 ans, alors qu’aucune femme ne possédait de permis de conduire!

Elisabeth Junek au départ de la Targa Florio, en 1928. A ses cotés, le comte Florio Senior; à droite le comte Florio Jr.

Elisabeth Junek au départ de la Targa Florio, en 1928. A ses cotés, le comte Florio Senior; à droite le comte Florio Jr.