中文
Français
English
Deutsch
TraditionExpérienceVeyronGrand SportSuper SportVitesseles légendesBugatti Certified
HistoireLes modèles BugattiLa marque Bugatti100 ans de Bugatti
Les histoires de BugattiLa famille BugattiMolsheimBugatti aujourd'hui

Carlo Bugatti

Carlo Bugatti, père d’Ettore Bugatti, voit le jour le 16 février 1856 à Milan.
Fils de l’architecte et sculpteur Giovanni Luigi Bugatti, il étudie à l’Académie Brera de Milan, puis commence ses études d’architecture en 1875, à l’Académie des Beaux Arts de Paris. En 1880, commence sa carrière professionnelle à Milan. Il épouse la même année Teresa Lorioli. De cette union naîtront au cours des années qui suivront, Ettore (1881), Deanice (1883) et Rembrandt (1884). De nombreux amis de la famille Bugatti sont peintres ou sculpteurs. Carlo, par exemple, se lie d’amitié avec le compositeur Giacomo Puccini et le peintre Giovanni Segantini qui épousera, en 1880, Luigia, la sœur de Carlo Bugatti.

L’œuvre artistique de Carlo Bugatti est principalement constituée de céramiques, d’instruments de musique, d’argenterie et de textiles. Les plus connus sont, sans aucun doute, ses ébauches de meubles. La foire industrielle de l’art de Milan, en 1888, est l’occasion de la première exposition de meubles Bugatti. Carlo Bugatti, influencé par l’art nouveau, utilise des essences exotiques, du cuivre, du parchemin ainsi que de la nacre. Au cours de l’été de cette même année, il participe à une première exposition internationale, l’Italian Exhibition de Londres. Les meubles Bugatti y conquièrent leurs premiers prix. Ces meubles, avec leur style inimitable, sont dès lors connus sur le plan international. Ainsi, le „Turkish Salon“ de l’hôtel Waldorf de New York, par exemple, est décoré uniquement avec des meubles Bugatti. A la fin du 19° siècle, d’autres expositions à Amsterdam, Anvers ainsi que des articles de presse dans des revues internationales consolideront sa réputation. En 1900, il participe à l’exposition universelle de Paris et gagne avec ses meubles, la médaille d’argent.

Agé de 48 ans, Carlo Bugatti revend son atelier milanais et s’installe à Paris. Il propose alors ses services à la Maison Dufayel et au Bon Marché. Parallèlement, il crée une ligne d’argenterie et d’appareils en bronze. Six ans après, en 1910, il quitte Paris et s’installe à Pierrefond, près de Compiègne, où de nouveau, il crée son propre atelier. De 1914 à 1918, il occupera même la charge de premier magistrat du village. En 1935, alors âgé de 79 ans, il se retire chez son fils Ettore, à Molsheim, au sein d’une remise du château Saint Jean. Carlo Bugatti décède en avril 1940.

Carlo Bugatti

Carlo Bugatti