中文
Français
English
Deutsch
TraditionExpérienceVeyronGrand SportSuper SportVitesseles légendesBugatti Certified
Ettore BugattiBlack BessRembrandt BugattiMeo CostantiniJean BugattiJean-Pierre Wimille

Black Bess

Avec le cinquième modèle de son édition en six parties « Les Légendes de Bugatti », Bugatti fait revivre le souvenir de la légendaire Type 18, qui est entrée dans l'histoire de l'automobile comme l'une des premières super voitures de sport destinées à un usage routier.

La Type 18 a été l'une des Bugatti les plus importantes de l'avant-guerre, avec des caractéristiques techniques en avance sur son temps qui lui permettaient d'évoluer dans une catégorie à part. Son moteur à quatre cylindres en ligne de cinq litres de cylindrée développait une puissance de plus de 100 CV. Avec sa vitesse de pointe incroyable pour l'époque de 160 km/h, la Type 18 était une super voiture de sport pure race, et le véhicule routier le plus rapide de son temps, toute catégorie confondue.
Ettore Bugatti en personne participait à des courses automobiles au volant de la Type 18 ; en 1912, il a remporté l'importante course de côte du Mont Ventoux dans sa catégorie. Bugatti n'a construit que sept exemplaires de cette voiture, et les a vendus à des clients triés sur le volet. L'un d'entre eux était le célèbre pionnier de l'aviation Roland Garros, qui après avoir remporté des victoires lors de différents meetings aériens avait traversé la Méditerranée à bord de son avion en 1912. Il s'est intéressé à la Type 18 à la suite de la victoire d'Ettore au Mont Ventoux. Roland Garros, qui était épris de vitesse, recherchait une automobile qui lui permette de se déplacer aussi vite sur terre que dans les airs. Son choix s'est porté sur la Type 18. En vendant ce véhicule à Roland Garros, Ettore Bugatti a réalisé une brillante opération de marketing.
Le 18 septembre 1913, Bugatti livra à Roland Garros la voiture biplace portant le numéro de châssis 474. Cette Type 18, qui fut par la suite baptisée « Black Bess » d'après un cheval de course anglais, est l'un des trois véhicules qui nous sont conservés. Elle se trouve actuellement au Louwman Museum, une collection privée située à La Haye, aux Pays-Bas. Evert Louwman a spécialement prêté cette Type 18 « Black Bess » historique à l'occasion de la première mondiale de la Vitesse Légende « Black Bess » au salon Auto China de Pékin.

Légende Bugatti « Black Bess » : de la super voiture de sport la plus rapide des débuts de l'automobile à la super voiture de sport la plus rapide du temps présent

Comme tous les véhicules Légendes, la « Black Bess » est basée sur la Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse*). Son moteur W16 8 litres de 1 200 CV développe le couple sans précédent de 1 500 Nm à 3 000 – 5 000 tr/min et réalise une accélération de 0 à 100 km/h en 2,6 secondes. Avec son record de vitesse en mode décapotable établi à 408,84 km/h, la Grand Sport Vitesse est le roadster de série le plus rapide du monde.

Design – des matières nobles sur l'extérieur et des détails novateurs dans l'habitacle en première mondiale

« Avec la Vitesse Légende " Black Bess ", Bugatti ajoute une nouvelle touche d'innovation à la création d'automobiles exclusives », explique Achim Anscheidt, le designer en chef de Bugatti. « Nous avons mis au point un nouveau procédé pour la peinture manuelle individualisée des cuirs de l'habitacle, qui n'a encore jamais été mis en œuvre dans l'industrie automobile. L'encre et le cuir utilisés par le designer ont été conçus de manière à supporter les sollicitations auxquels ils devaient être soumis dans une automobile et à répondre aux exigences de qualité d'une production moderne. »
Extérieur.    La carrosserie entièrement composée de fibres de carbone de la Vitesse Légende « Black Bess » est entièrement peinte en noir, comme son prédécesseur historique. Les touches dorées distinctives de la Type 18 « Black Bess » sont réinterprétées de la façon la plus luxueuse sur la Bugatti moderne : pour la première fois, des éléments de la carrosserie d'une Bugatti sont plaqués d'or 24 carats. Sur la grille de calandre entièrement peinte en noir, le fer à cheval caractéristique de Bugatti resplendit dans le métal précieux et confère une grande expressivité à la face avant de la Vitesse. Celle-ci est encore renforcée par les bandes dorées qui, depuis le bas des projecteurs, parcourent les ailes avant, s'étendant vers l'arrière sous forme de rayons, et qui vont se rétrécissant jusqu'à la terminaison des portes.
L'or pare également le logo EB à l'arrière du véhicule ainsi que les enjoliveurs de moyeu des jantes peintes en noir, qui portent également les initiales en noir du fondateur Ettore Bugatti. Le bouchon de réservoir et le bouchon d'huile sont mis en évidence par le monogramme « Black Bess » gravé et rehaussé par une peinture dorée.

Intérieur.    L'habitacle de la Vitesse Légende « Black Bess » est entièrement revêtu de cuir très raffiné. Alors que le ciel de pavillon, le plancher, les sièges, le prolongement de la console centrale et la cloison arrière sont de couleur « Beige », le brun « Havanna » utilisé sur le tableau de bord, les garnitures de porte et la plage d'auvent assure un contraste subtil. La couronne de volant, en cuir rouge « Carmesin », est une référence directe à la Type 18 « Black Bess » historique. Cette touche est reprise dans les surpiqûres rouges qui ornent les parties latérales des sièges ainsi que les ceintures de sécurité.

Une technique innovante de traitement du cuir

Parmi les détails les plus impressionnants du véhicule figurent sans conteste les panneaux de porte. Ceux-ci constituent l'un des projets de design intérieur les plus audacieux de la construction automobile. Chacun des deux panneaux revêtus de cuir en coloris « Havanna » accueille une scène différente, représentant la Type 18 « Black Bess » historique et l'avion de Roland Garros, un Morane Saulnier Type H. Ces esquisses sont encrées à la main directement sur le cuir – de la même manière que certains composants des véhicules de luxe étaient peints à la main au début du XXe siècle. Afin de protéger les dessins de l'usure et des influences extérieures, une nouvelle encre et un nouveau procédé d'imprégnation ont été mis au point. La construction automobile n'avait encore jamais été le cadre d'une réalisation si parfaite de détails traditionnels, qui satisfasse aux exigences de qualité actuelles et aux normes de production modernes. Une telle performance met une nouvelle fois en lumière la force d'innovation de Bugatti. Elle illustre également l'importance que la marque accorde à l'individualisation : en effet, aucun des six panneaux de porte des trois véhicules Légende n'est identique dans ses détails.

La prétention de Bugatti à travailler les matières les plus raffinées et à rester aussi fidèle que possible au véhicule d'origine s'illustre à l'intérieur de l'habitacle par l'utilisation de bois de rose précieux sur le levier sélecteur et sur le cache de la console centrale. On retrouve également de l'or à l'intérieur du véhicule : sur le logo EB figurant sur le couvercle du bac de rangement arrière, revêtu de cuir beige, sur lequel figure également un motif peint à la main représentant le véhicule historique.
On retrouve en outre dans le véhicule les caractéristiques typiques des Légendes, comme l'insert revêtu de cuir « Beige » situé sur le prolongement de la console centrale et portant le monogramme « Les Légendes de Bugatti », l'éléphant dansant en relief, symbole de la série des Légendes, qui est plaqué or sur ce modèle, ou encore les enjoliveurs de seuil de porte sur lesquels figure une reproduction de la Type 18 « Black Bess ».

Description technique de la Type 18 « Black Bess »

La Bugatti Type 18 a été fabriquée de 1912 à 1914. Son cœur était un grand moteur quatre cylindres en ligne de 5 litres, avec un alésage de 100 mm, une course de 160 mm, un vilebrequin monté sur trois paliers et un arbre à cames en tête. Point inhabituel chez Bugatti : cet ensemble était entraîné par une chaîne de distribution. Il possédait trois soupapes par cylindre, deux petites soupapes d'admission et une grande soupape d'échappement. La boîte de vitesses, très petite et légère, possédait quatre rapports de marche avant et un rapport de marche arrière. L'empattement de 2,54 m et la voie de 1,25 m donnaient à ce véhicule, avec sa puissance de plus de 100 CV, une maniabilité extraordinaire, en particulier dans les virages.

Design Sketch: Scene depicting the historic Type 18 "Black Bess" as well as Roland Garros airplane, a Morane Saulnier Type H

Bugatti Legend "Black Bess": Selector lever and centre console panel refined with high- quality rosewood

Bugatti Legend "Black Bess": EB logo coated with 24-carat gold on the cover of the rear storage compartment finished in beige leather and hand-painted with motifs showing the historic vehicle

Present meets past: Bugatti Vitesse Legend "Black Bess" next to the Bugatti Type 18 "Black Bess" and a Morane Saulnier Type H

Bugatti Vitesse Legend "Black Bess" and a Morane Saulnier Type H

 
 

*) Boîte de vitesses: DSG à 7 vitesses, consommation de carburant en ville: 37,2l/100km, consommation de carburant en liaisons interurbaines: 14,9l/100km, consommation de carburant combinée: 23,1l/100km, rejets de CO2 combinée: 539g/km, Etiquette énergie : G
Impôts annuels pour ce véhicule : 1018 euros
Coûts par source d'énergie pour 20 000 km :
coûts de carburant (super plus) à un prix de 1,624 euro/unité de facturation : 7 502,88 euros
Etabli le : 30.11.2011
Les valeurs indiquées ont été calculées à partir des procédés de mesures prescrits (§ 2 Nrn. [Loi allemande relative à l'assurance obligatoire de détenteurs de véhicules] 5, 6, 6 a Pkw-EnVKV [Ordonnance allemande relative à la caractérisation de la consommation énergétique des véhicules particuliers] dans leurs versions en vigueur). Les émissions de CO2 survenant lors de la production et de la mise à disposition du carburant et/ou d'autres sources d'énergie ne sont pas prises en compte dans le calcul des émissions de CO2, conformément à la Directive 1999/94/CE. Les indications ne se réfèrent pas à un véhicule particulier et ne font pas partie intégrante de l'offre. Elles sont communiquées dans le seul but de permettre des comparaisons entre différents types de véhicules. La consommation de carburant et les émissions de CO2 d'un véhicule ne dépendent pas seulement d'une utilisation efficace du carburant par le véhicule. Elles sont également influencées par le comportement sur route ainsi que par d'autres facteurs qui ne relèvent pas du domaine technique. Le CO2 est le gaz à effet de serre principalement responsable du réchauffement planétaire. Indication conformément à la Directive 1999/94/CE dans sa version actuellement en vigueur : de plus amples informations concernant la consommation officielle de carburant et les émissions de CO2 spécifiques officielles des nouveaux véhicules pour particuliers sont disponibles dans le « guide de la consommation de carburant, des émissions de CO2 et du courant pour tous les modèles de voitures particulières neuves » disponible gratuitement à tous les points de vente et auprès de DAT Deutsche Automobil Treuhand GmbH, Hellmuth-Hirth-Straße 1, D-73760 Ostfildern ou sur www.dat.de. Les étiquettes énergie évaluent les véhicules sur la base des émissions de CO2 en tenant compte du poids à vide du véhicule. Les véhicules qui correspondent à la moyenne obtiennent l'étiquette D. Les véhicules qui ont de meilleurs résultats que la moyenne actuelle reçoivent un A+, A, B ou C. Un E, F ou G est attribué aux véhicules dont les valeurs sont inférieures à la moyenne.